En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies informatiques pour l'optimisation de la navigation et les mesures d'audiences.

Imprimer
Catégorie : Intersyndical

PSA AULNAY SOUS BOIS : les ouvriers en grève s'adressent à vous

 

Nous, ouvriers de PSA Aulnay, sommes en grève reconductible depuis le 16 janvier 2013. Nous refusons de grossir les rangs de Pôle Emploi, car c'est l'avenir que nous prépare la famille Peugeot.

Comme vous le savez, le plan de PSA, c'est non seulement la fermeture de l'usine d'Aulnay, mais aussi plus de 10 000 salariés jetés sur le carreau.

Nous sommes en grève reconductible car les négociations que nous avions arrachées par nos mobilisations pendant près de 2 ans n'ont donné aucune garantie sérieuse quant à notre avenir.

Même si trois syndicats ont donné le 12 février 2013 un avis favorable à la direction sur l'application du PSE, nous grévistes, avec le soutien de la majorité des salariés de l'usine d'Aulnay, nous refusons cet accord. Pour nous les négociations n'ont pas encore commencé et nous voulons amener PSA à discuter sur la base de nos revendications :

Un CDI avec salaire au moins équivalent pour tous
Des pré-retraites à 55 ans

En effet pas question pour nous, salariés, de payer les plans d'économies de PSA !

Face à PSA qui refuse de négocier réellement, nous avons demandé à l'Elysée de désigner un médiateur pour ce conflit. Celui-ci a été nommé mercredi 13 février.

Notre grève est soutenue dans le groupe et en dehors malgré les tentatives de PSA pour la discréditer (calomnies répandues dans la presse, armée de vigiles et de cadres qui quadrillent l'usine), et malgré les sanctions : 8 militants, qui sont en première ligne dans la lutte contre la fermeture de leur usine, ont été convoqués par la sûreté territoriale. Parmi eux, 6 sont en mise à pied conservatoire en vue d'un licenciement. Les lettres d'avertissement et convocations pour sanction pleuvent pour atteindre le moral des grévistes. Mais celui-ci ne faiblit pas et la grève non plus !

Notre grève intervient dans un contexte d'attaques tous azimuts contre le monde du travail. Licenciements massifs, mais aussi accords destinés à baisser les salaires et rendre les salariés encore plus flexibles.

Si notre grève suscite l'hostilité du grand patronat et du gouvernement, en revanche elle recueille la sympathie de nombreux salariés. Des rencontres ont eu lieu avec des travailleurs d'autres entreprises, notamment ceux de Renault, où GHOSN espère mettre en place un accord de « compétitivité » qui ne vise qu'à maintenir les profits aux dépens des salariés. Beaucoup citent notre grève en exemple et l'idée d'une riposte commune fait son chemin !

Salariés, notre grève peut devenir la vôtre et mettre un coup d'arrêt à l'offensive conjointe du patronat et du gouvernement. Popularisez la, aidez la financièrement, défendez l'idée que c'est tous ensemble qu'il faut lutter.

Envoyez vos soutiens au nom de l'association : Soutien aux salariés de l'automobile du 93
A l'adresse suivante : 19-21 rue Jacques DUCLOS, 93600 Aulnay- sous-Bois.
Soutien financier par internet : www.soutien-salaries-automobile-93.org

Le comité de grève, soutenu par les syndicats CGT, CFDT, SUD

Un grand rassemblement de soutien a eu lieu le mardi 05 février 2013, sur le parking de l’usine.
L’UD CFDT 93 était présente et a apporté son soutien aux grevistes et à l’équipe CFDT PSA.
L’UD CFDT 93  a adressé un chèque de soutien pour un montant de 1000€.